Mot du jour: une rentrée (subst.)

Dans de nombreux pays européens, le premier septembre est le jour de la rentrée. C’est le jour où les étudiants retournent à l’école après avoir profité de plusieurs semaines de vacances. On parle d’une rentrée scolaire ou universitaire ou de la rentrée des classes.

Vous souvenez-vous comment vous vous sentiez avant la rentrée ? Étiez-vous heureux de reprendre les cours et de revoir vos amis ? Ou est-ce le stress qui était le sentiment dominant ? Certains se demandent dans quelle classe ils vont se retrouver ou quels vêtements ils vont pour ce jour si important. Pour les adolescents qui physiquement peuvent fort changer durant l’été, la rentrée peut représenter un moment de fierté. Certains garçons paradent dans les couloirs avec quelques poils en affirmant que « désormais je me fais pousser la barbe ».rentrée

Mais pour les adultes également, la fin des vacances est synonyme d’une rentrée pleine de sentiments divergeant. Certains se sentent revitalisés et prêts à conquérir le monde. D’autres repensent aux journées passées au soleil et redoutent le bureau sombre et les journées pluvieuses d’automne. Pour moi, je me trouve entre ces deux sentiments. Il est vrai que la déconnexion que les vacances offrent permet de trouver l’énergie nécessaire afin de reprendre le travail avec vigueur et optimisme. Mais le souvenir très proche des bons moments passés en famille ou avec des amis rend cette « rentrée » tout de même quelque peu douloureuse.

La rentrée est pour vous le début d’une nouvelle aventure ou la fin de moments merveilleux ?

Publicités

Mot du jour: une vacance (subst.)

Nous sommes au mois d’août. Le mois durant lequel la plupart d’entre nous partent en vacances. En Espagne, l’exode est tel que les sociétés sont plus ou moins à l’arrêt durant tout un mois.

Que sont les vacances pour vous ? Aah, certains rêvent de partir en Polynésie française ou aux Maldives et d’autres plutôt au Népal ou en Inde. Qu’est-ce que vous recherchez quand vous partez en vacances ? L’aventure, la culture, la fête, la plage… ? Je suppose que cela dépend de notre âge. L’objectif de nos vacances lorsqu’on est jeune n’est peut-être pas toujours le même que lorsqu’on devient plus âgé.vacance

Pour moi personnellement, comme je vis à l’étranger, un des objectifs de mes vacances est de voir ma famille. Ceci signifie qu’une grande partie de mes vacances se déroule en Belgique. Pas vraiment la destination la plus prisée par les vacanciers. Et rentrer chez soi, même si c’est très agréable, ne donne pas la même sensation de vacances que lorsqu’on découvre un nouveau pays, où l’on doit parler une langue étrangère et où l’on passe ses nuits dans des endroits nouveaux.

Je dirais donc que pour moi, il y a deux types de vacances. Il y a les vacances Famille durant lesquelles je passe quelques jours dans ma propre famille ou belle-famille. On boit et mange beaucoup et on passe de bons moments en famille ou avec d’anciens amis. Et puis il y a les vacances Découverte. Celles-ci ont comme but principal l’immersion totale dans un nouvel univers. Chaque jour est une nouvelle aventure pleine de possibilités et de nouvelles rencontres. On ne sait pas toujours où ce nouveau jour nous amènera.

Alors ? Et vous ? Que recherchez-vous lors de vos vacances ?

PS: Le blogue de Français@Work sera en vacances à partir de demain. Mais ne désespérez pas, il sera de retour bientôt. Profitez bien de vos vacances.

Mot du jour: un réfugié (subst.)

Il y a des réfugiés de tous genres. Certains individus quittent leur pays parce qu’ils sont persécutés ou menacés. Il s’agit alors de réfugiés politiques. Les réfugiés économiques émigrent vers des pays plus riches dans l’espoir de trouver un meilleur travail et de gagner plus d’argent. Il est important à mes yeux de toujours mentionner clairement de quel type de réfugiés on discute.

J’ai choisi aujourd’hui ce mot parce que l’Union européenne se retrouve en plein milieu d’une crise de réfugiés. À Calais, des milliers de réfugiés de tous genres tentent tous les soirs d’une manière ou d’une autre de traverser la Manche afin d’atteindre l’Angleterre. Et dans le sud, la Méditerranée est parsemée de bateaux qui regorgent de réfugiés venus entre autres de Syrie et d’Érythrée. Ces navires improvisés risquent à tout moment de chavirer ou de couler avec les drames connus qui en suivent.réfugié

Qu’est-ce que l’Union européenne doit-elle faire ? Doit-elle accepter tout le monde ? Cela n’arrange évidemment pas les choses que ces réfugiés arrivent principalement dans les pays du sud comme l’Italie et la Grèce. La Grèce en particulier pourrait bien se passer de cette problématique pour l’instant. C’est d’ailleurs à Kos, à quelques kilomètres de la côte turque, que les tensions ont récemment débordé. Un réfugié syrien se plaignait, après des confrontations entre les autorités et des réfugiés épuisés et au bout de leurs forces, des conditions sur l’île grecque. « Si ceci est l’Europe, je retourne en Syrie. », disait-il. Doit-il rester ou rentrer chez lui vers un gouvernement meurtrier ?

Personnellement, je trouve cette situation très délicate et ne connais pas sa solution idéale. Certains pays, comme la Hongrie, construisent des barrières afin de garder les réfugiés en dehors de leur pays. D’autres laissent passer les réfugiés par leur pays afin qu’ils deviennent le problème d’un autre pays. À mon avis, les conditions précaires des réfugiés politiques ou économiques resteront une problématique insoluble pour l’avenir à venir. Si l’on ne résout pas la cause d’un problème, il persistera.

Mot du jour: meurtrier (adj.)

L’adjectif « meurtrier » est de la même famille que le substantif « un meurtre ». Il est donc utilisé pour désigner une chose, abstraite ou concrète, qui est en relation avec la mort de quelque chose. Cet adjectif est le plus souvent employé au sens littéral du terme.meurtrier

Ainsi, on entend souvent parler d’un accident meurtrier ou d’un attentat meurtrier. Ces utilisations indiquent clairement la mort d’une ou plusieurs personnes suite à un accident et un attentat respectivement. Lors de l’éruption du virus Ebola, le magazine français Libération a décrit ce virus comme étant un des virus les plus meurtriers au monde.

Avez-vous déjà vécu quelque chose de meurtrier ? Une passion meurtrière ? Une folie meurtrière ? Personnellement, la seule chose meurtrière que j’ai heureusement survécue était certains professeurs à l’université qui simplement par le ton de leur voix pouvaient envoyer tout un auditoire à sa mort. Trop macabre pour vous ?

Mot du jour: censurer (verbe)

Lorsqu’on censure quelque chose, cela veut dire qu’on l’empêche d’être publié par exemple. La censure peut inclure l’intégralité d’une œuvre ou seulement une partie de celle-ci. Mais la censure ne s’applique pas seulement aux publications. Les pièces de théâtre, publicités, spectacles, documentaires… peuvent tous faire l’objet d’une censure.

Qui décide de censurer ? Dans des pays où la liberté d’expression est limitée, comme la Chine, c’est le gouvernement qui censure tout ce qui pourrait leur procurer une image négative, comme des critiques envers leurs politiques ou des sujets délicats. Dans d’autres endroits, on parle même d’autocensure. Par peur de subir des conséquences graves, des journalistes censurent leurs propres articles.

censurerLa censure est donc, en général, à condamner. Tout le monde doit être libre de pouvoir exprimer ce qu’ils veulent. Du moins, c’est ce qui est préconisé dans le monde occidental. Aujourd’hui, avec tous les moyens de communication dont on dispose, chaque individu, comme moi, a la possibilité d’exprimer ce qu’il veut et d’atteindre n’importe qui. Faut-il alors faire attention à ce qu’on dit ? Faut-il s’autocensurer ?

Pour moi, lorsqu’on communique, une chose qui est primordiale est le respect des autres. On doit être libre d’exprimer ce que l’on veut dire, mais on doit tenir compte des sensibilités des autres peuples, cultures et religions. Il ne s’agit pas de censure, mais de changer la manière de s’exprimer. Dites-moi ce que vous en pensez.

Mot du jour: un smartphone (subst.)

Le Larousse recommande officiellement l’utilisation du mot « ordiphone » pour désigner un smartphone. Personnellement, je n’ai pas encore entendu ce mot prononcé par une personne ou mentionné dans les médias. Je sais que les Français veulent toujours créer un mot français et ne pas, comme les autres langues, emprunter des mots étrangers. Mais dans ce cas-ci, je pense qu’il est préférable de, pour l’instant, utiliser le mot « smartphone ».smartphone

Alors qui n’a pas encore de smartphone ? Votre grand-mère ? Votre oncle vieux jeu ? Si l’on traduit ce mot anglais, on obtient « téléphone intelligent » (autre utilisation recommandée). Mais s’agit-il encore réellement d’un téléphone ? Il est vrai qu’on peut l’utiliser pour appeler un ami, mais est-ce son utilisation principale ?

Réfléchissez. Pendant combien de temps par jour utilisez-vous votre smartphone pour téléphoner ? Ou pour consulter votre page Facebook ? Ou pour lire les dernières nouvelles ? Ou répondre à vos mails ? Personnellement, je pense que téléphoner arrive seulement à la quatrième place des emplois les plus fréquents de mon ordiphone. (Je pense vraiment que personne n’utilisera ce terme.)

Dernier point concernant les smartphones. Et il s’agit d’une demande personnelle que vous allez sans doute considérer comme démodée. Essayez de réduire l’utilisation de votre smartphone en public. Votre page Facebook peut attendre. Peut-être qu’un autre article suivra à ce sujet. D’ailleurs, je suis presque sûr que je veux parler de ces personnes qui au moment de l’atterrissage se précipitent d’allumer leur smartphone. Curieux, non ? À suivre…

Le mot du jour: revendiquer (verbe)

Le verbe revendiquer signifie que nous exigeons une chose que nous considérons comme étant la nôtre. Cette chose peut être un territoire, une maison ou toutes autres choses physiques, mais peut également être quelque chose de moins tangible, comme le droit de vote ou la liberté d’expression.

revendiquerJe pense qu’il est important de revendiquer les choses auxquelles chaque individu a droit en tant qu’être humain. Lorsqu’une population est volée de certains droits fondamentaux, celle-ci doit les revendiquer de toutes ses forces. On peut revendiquer un droit quelconque en organisant des manifestations, les protestations de Maïdan à Kiev par exemple. On parle souvent des revendications des manifestants. Il s’agit donc de la liste des choses pour lesquelles des personnes manifestent.

Une personne ou un ensemble de personnes peut également revendiquer une chose physique en allant au tribunal. On a vu ainsi des populations autochtones revendiquer de larges territoires aux États-Unis ou en Australie. Dans un contexte plus macabre, on nous informe de temps en temps dans les nouvelles qu’un attentat n’a pas encore été revendiqué. Ceci signifie donc qu’aucun groupe terroriste ou autre n’a affirmé qu’ils étaient responsables de cet acte meurtrier.

Un individu va revendiquer un tas de choses durant sa vie de différentes manières. Et vous ? Qu’est-ce que vous revendiquez aujourd’hui ? Et comment ?

Mot du jour: lundi (subst.)

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Pour la plupart d’entre nous, il s’agit également du début de la semaine. Certains pays comme les pays d’Amérique du Nord et le Japon le considèrent comme étant le second jour de la semaine.

Quelle que soit sa place dans l’ordre des jours de la semaine, le lundi est un jour que beaucoup de personnes redoutent. C’est le jour qui est le plus éloigné du prochain weekend et le jour le plus proche du weekend qui vient de se terminer.lundi

Mais qu’a-t-on donc contre le lundi ? La plupart de mes élèves évitent de suivre leur cours le lundi par exemple. J’ai déjà souvent entendu que dans des sociétés, on essaie d’éviter de planifier des réunions difficiles le lundi parce que souvent les participants sont de mauvaise humeur ou moins ouvert aux propositions. Les individus qui travaillent dans le monde de la Bourse connaissent sans aucun doute le jour qu’on appelle « le lundi noir ». Ce lundi en 1987, le Dow Jones avait perdu 22,6 % en une seule journée. Même Garfield, le célèbre chat, déteste les lundis parce qu’il a toujours des accidents ce jour-là.

Et vous ? Vous aimez ou détestez le lundi ?