Mot de la semaine : le nombrilisme

Vivons-nous actuellement dans une société nombriliste ? Le nombrilisme ou l’égocentrisme est la tendance à tout juger et tout centrer sur soi-même et ses propres intérêts.

Il n’est pas complètement clair d’où vient ce terme. On reconnaît évidemment le mot « nombril », qui est la cavité que chaque individu a au milieu du ventre et qui était l’extrémité du cordon ombilical. Peut-être que si l’on se concentre surtout sur son nombril, on se concentre par conséquent essentiellement sur soi-même. En tout cas, c’est un terme qui paraitra peut-être un peu étrange pour les étrangers qui apprennent le français, bien qu’un terme similaire existe en anglais (navel-gazing).

Pour revenir à ma question initiale sur la qualité nombriliste de notre société, je pense qu’au rang mondial, on a en effet tendance à se protéger et à penser en premier lieu à sa propre personne et puis aux autres. La crise d’immigration en Europe et les propos tenus par M. Trump témoignent clairement de cette tendance. Il y a tout de même beaucoup d’autres exemples qui prouvent également le contraire et qui démontrent que le vrai altruisme n’a pas encore disparu.nombrilisme

Les multiples selfies pris en permanence par une grande majorité de la population sont, pour vous, également une preuve de nombrilisme ?

Mot de la semaine: une famille (subst.)

Le mot « famille » en français désigne l’ensemble d’individus qui sont liées les uns aux autres par le sang ou les alliances de mariages. Comme beaucoup de mots français, ce mot vient du mot latin « familia ». La familia indiquait les personnes qui vivaient dans une même maison, donc pas nécessairement liées par le sang ou les alliances.

Ce qui est encore plus intéressant à noter est qu’à l’origine du mot latin familia se trouve un autre mot latin, « famulus ». Famulus signifie « serviteur ». Par conséquent, la familia était l’ensemble des esclaves sous l’autorité du pater familias, le père de famille. Comme les enfants, la femme… se trouvaient aussi sous l’autorité du père, ceux-ci ont été considérés comme faisant partie de la famille.

14112728-0

Pourquoi le mot famille ? Je viens de passer une semaine de vacances en famille avec des parents, des oncles et tantes, des cousins et cousines, âgés de 20 mois jusqu’à près de 90 ans. Ce qui m’a frappé est que bien qu’on ait tous une autre personnalité, une autre origine, une autre éducation, un autre âge, un autre métier et une autre vie, il y a tout de même un sentiment fort de liaison familiale qui est unique au monde et spécifique à sa propre famille. Toutes ces histoires de famille, ces souvenirs familiaux, ces caractéristiques communes… font en sorte que je me sens bien en famille (pour quelques jours au moins).