Mot de la semaine : le nombrilisme

Vivons-nous actuellement dans une société nombriliste ? Le nombrilisme ou l’égocentrisme est la tendance à tout juger et tout centrer sur soi-même et ses propres intérêts.

Il n’est pas complètement clair d’où vient ce terme. On reconnaît évidemment le mot « nombril », qui est la cavité que chaque individu a au milieu du ventre et qui était l’extrémité du cordon ombilical. Peut-être que si l’on se concentre surtout sur son nombril, on se concentre par conséquent essentiellement sur soi-même. En tout cas, c’est un terme qui paraitra peut-être un peu étrange pour les étrangers qui apprennent le français, bien qu’un terme similaire existe en anglais (navel-gazing).

Pour revenir à ma question initiale sur la qualité nombriliste de notre société, je pense qu’au rang mondial, on a en effet tendance à se protéger et à penser en premier lieu à sa propre personne et puis aux autres. La crise d’immigration en Europe et les propos tenus par M. Trump témoignent clairement de cette tendance. Il y a tout de même beaucoup d’autres exemples qui prouvent également le contraire et qui démontrent que le vrai altruisme n’a pas encore disparu.nombrilisme

Les multiples selfies pris en permanence par une grande majorité de la population sont, pour vous, également une preuve de nombrilisme ?

Mot du jour : un récital (subst.)

Un récital vient du monde de la musique où il désigne une séance musicale durant laquelle un seul musicien joue un instrument. On parle par exemple d’un récital de piano ou de violon. La plupart du temps, ces récitals sont joués par des musiciens qui maitrisent leur instrument sur le bout des doigts. Ce terme vient du latin « recitare » qui signifie « lire à haute voix ».

récitalLa semaine dernière, j’ai assisté à un genre de récital. Il ne s’agissait pas d’une performance musicale, mais d’une performance sportive. Et celle-ci a été magistralement exécutée non par un seul joueur, mais par toute l’équipe de FC Barcelona et plus précisément par leur trio d’attaquants. La scène était la première manche de la demi-finale de la Coupe d’Espagne (Copa del Rey) contre Valencia FC. Le match a été remporté 7-0 par l’équipe catalane. Si vous n’avez pas eu la chance de voir le match en direct, vous pouvez voir un résumé ici.

Ceux entre vous qui ne sont pas vraiment des amateurs de football trouveront sans doute que j’exagère et qu’il s’agit seulement de football. C’est en effet vrai, mais j’ai rarement vu du football aussi parfait. Il est difficile de comparer la qualité de différentes équipes à travers les différentes périodes de l’histoire, mais cette équipe de Barcelone figure sans aucun doute parmi les meilleures équipes de tous les temps. N’étant pas un fan à 100% de l’équipe de Barcelone, j’espère tout de même qu’ils produiront encore de nombreux récitals de ce genre.

Mot du jour: une corruption (subst.)

En regardant les nouvelles hier soir, je suis devenu de plus en plus horrifié. Horrifié est peut-être un grand mot, mais au moins désillusionné. Le journal a commencé par le cas de corruption chez FIFA, l’organisation mondiale de football. Ensuite, ils ont parlé du scandale chez Volkswagen.

Commençons par la FIFA. La pourriture et la corruption ont atteint un tel point qu’après les suspensions de Sepp Blatter, Michel Platini et Jérôme Valcke, il n’y a littéralement personne pour reprendre les reines de cette organisation qui n’est pas suspecte de l’un ou l’autre crime ou cas de corruption. C’est à en devenir malade. Capture d’écran 2015-10-09 à 11.35.05Je me rends bien compte qu’il ne s’agit que d’un sport, mais ce sont les actions de ces hommes qui m’interpellent. Ils s’enrichissent sans le moindre scrupule, mentent aux médias au quotidien et continuent à défendre leur innocence jusqu’à la fin. C’est incroyable ce dont certaines personnes sont capables.

Passons à VW. Ici, il ne s’agit pas de corruption, mais de malhonnêteté. Hier, le plus haut représentant aux États-Unis de la marque automobile allemande, Micheal Horn, s’est excusé auprès du peuple américain pour avoir installé un logiciel qui permet de falsifier les résultats d’émissions de gaz nocifs dans 11 millions de voitures du groupe VW. 11 millions ! Mais cet individu n’a pas oublié de préciser qu’aucun membre de la direction de Volkswagen n’était au courant de cette manipulation et qu’il s’agit d’une décision prise par quelques ingénieurs. De qui est-ce qu’on se fout ?

De nature, je suis une personne positive, mais je dois admettre que de temps en temps j’ai l’impression de vivre dans un monde pourri. Et c’est sur cette note positive que je vous souhaite un bon weekend !

Mot du jour: un drone (subst.)

Si vous recherchez ce mot dans un dictionnaire, vous verrez qu’un drone est un petit avion télécommandé à usage militaire.

En effet, comme moi, c’est sans doute dans un contexte militaire que vous avez pour la première fois entendu parler d’un drone. Les États-Unis, en particulier, font souvent usage de ces engins afin d’éliminer leurs ennemis. Il y a quelque chose de terrifiant, mais également d’extraordinaire, de penser que des pilots américains aux États-Unis contrôlent des drones à l’autre bout du monde. Ils se trouvent derrière un écran et à l’aide d’un bouton meurtrier, ils tuent des individus. En fin de journée, ils rentrent à la maison. Est-ce illégal ? Enfin, ce n’est pas vraiment de cela que je voulais vous parler.

Ce dont je voulais parler est des autres usages multiples pour lesquels les drones seront vendus au grand dronepublic dans un futur proche. Le dictionnaire ne parle que d’usage militaire, mais imaginez ce qu’on peut faire avec un drone. On peut par exemple filmer des événements d’un nouvel angle. Les agriculteurs peuvent examiner leurs champs et mieux cibler les zones qui manquent d’eau ou qui ont besoin de pesticides. J’ai récemment lu dans un article que des biologistes avaient à l’aide d’un drone pu récolter des échantillons de l’haleine de baleines lorsqu’elles apparaissent à la surface pour respirer.

Est-ce que nos cieux vont être envahis par des drones de tous genres ? Pourquoi est-ce que vous allez utiliser un drone dans le futur ? Pour espionner vos voisins ou pour changer le monde ? Je suis curieux.

Mot du jour: un boycott (subst.)

On retrouve ce terme assez régulièrement dans les médias. Mais saviez-vous qu’un monsieur Boycott a réellement existé ? En effet, Charles Cunningham Boycott a vécu de 1832 à 1897 en Irlande. Cet intendant traitait ses agriculteurs tellement mal que ceux-ci ont décidé de se révolter et ont enfermé le pauvre M. Boycott. À bout de forces, ce dernier a finalement cédé aux demandes des agriculteurs. C’est ainsi qu’en 1881, le mot « boycott » ou « boycottage » est entré dans la langue française.

De quoi s’agit-il donc ? On peut boycotter beaucoup de choses comme une société, un individu ou même un état. Il s’agit d’entreprendre des actions afin de produire des résultats négatifs pour la chose ou la personne qu’on désire boycotter. En 2014, les Jeux olympiques d’hiver à Sochi en Russie par exemple ont été boycottés afin de protester entre autres contre les traitements des homosexuels en Russie.

Actuellement, on parle de boycotter la marque automobile Volkswagen parce qu’ils ont introduit un logiciel dans leurs voitures dans l’optique de fausser les données concernant l’émission de gaz NOX. Je voudrais commencer par dire deux choses à ce sujet. Premièrement, je roule dans une Audi A4 qui boycottpourrait être concernée par ce scandale. Deuxièmement, je trouve que ce que VW a fait est complètement scandaleux. Mais un boycott ? Pourquoi est-ce que ces voitures sont tellement populaires dans le monde entier ? Parce que ce sont de bonnes voitures. Ce sont des voitures de qualité parce qu’elles l’ont prouvé et pas parce qu’un document VW le prétend.

Personnellement, je préfère rouler dans une voiture solide et sure d’une marque qui a triché que dans une voiture d’une autre marque qui a tué près 120 personnes à cause d’un problème technique, dont les dirigeants n’étaient même pas au courant.

Et vous ? Allez-vous boycotter Volkswagen et commencer à prendre le train ou la bicyclette pour aller au travail ou pour faire les courses ?

Mot du jour: illégal (adj.)

L’origine de ce mot est le mot latin médiéval « illegalis ». On peut également le diviser en deux parties : « in » et « légal ». « Légal » vient du latin classique « legem » qui est la forme accusative de « lex », qui signifie « loi ». Donc ce qui est illégal va contre la loi.illégal

Mais les lois d’un pays ou une communauté ne sont pas toujours les mêmes que celles d’un autre pays ou une communauté différente. Ceci signifie que ce qui est illégal à un endroit peut être légal dans un autre. Il est donc intéressant de toujours s’informer des lois d’un pays. Mais qui se préoccupe de ceci lorsqu’il part en vacances ou lors d’un déménagement vers un autre pays ? Je suppose que tout dépend du pays ou de la région dans le monde que l’on visite. S’il s’agit d’un pays voisin ou familier, il y a moins de différences entre ce qui est illégal dans ce pays et le vôtre. Étonnamment, une des lois qui varie souvent entre différents pays est la limite d’alcool permise lorsqu’on roule en voiture.

De qui parlent les médias lorsqu’ils font référence à des illégaux ? Un illégal est une personne qui, selon la loi, ne peut pas résider dans un certain pays. Ces individus courent souvent le risque d’être renvoyés vers leur pays d’origine.

Et vous ? Est-ce que vous faites des choses illégales que vous désirez partager avec mes lecteurs ?

Mot du jour: peiner à (verbe)

Peiner à faire ou réaliser une chose signifie que vous avez des difficultés à atteindre un certain objectif. Par exemple, je lisais ce matin que l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) peinait à trouver des migrants qui veulent aller en France. En effet, la France a proposé à l’Allemagne d’accueillir un millier de réfugiés qui se trouvent pour l’instant dans un centre d’accueil à Munich, dans le sud de l’Allemagne. Mais apparemment, ces réfugiés n’ont pas envie d’aller en France.

peinerMalgré la sévérité de la situation des émigrés en Europe en ce moment, cette nouvelle m’a fait sourire. Des individus, qui ont échappé à la mort et la guerre en Syrie ou en Afghanistan, ne veulent pas aller en France ? Je trouve cela incroyable. La France est-elle pire que la Syrie ? Surement pas. Les raisons que ces Syriens, Afghans ou encore Érythréens exposent sont qu’il existe déjà une communauté de leur peuple en Allemagne ou que la situation du travail y est meilleure. Pauvres Français…

Alors pour moi, une autre question se pose. Ces réfugiés, ont-ils le droit de refuser une offre d’asile ? Je peine à ne pas ressentir un certain malaise en me posant cette question. Qu’en pensez-vous ?

Mot du jour: accueillir (verbe)

Le verbe accueillir désigne l’action de rencontrer une personne intentionnellement à son arrivée dans un lieu. On est, par exemple, accueilli par ses parents à l’aéroport. Mais une autre signification, qui est plus d’application aujourd’hui, est d’accepter une personne ou un groupe de personnes dans une association ou un pays.

En effet, ces derniers jours plusieurs pays européens, comme l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, ont promis d’accueillir des réfugiés venus principalement de la guerre en Syrie et d’Afghanistan. Ceci signifie que ces pays vont permettre à un nombre de réfugiés (24.000 réfugiés supplémentaires en deux ans dans le cas de la France) de venir s’installer légalement sur leur territoire. Ces nouvelles ont sans doute été accueillies avec soulagement par de nombreuses associations humanitaires et certainement par les réfugiés en Hongrie ou dans les îles grecques.accueillir

En tant que touriste, on est aussi accueilli par la population locale de différents pays. Ainsi, on parle d’un accueil chaleureux, froid, mitigé, réservé… Cet accueil englobe toutes les interactions que l’on expérience durant son séjour: les restaurants, les conducteurs de taxis, dans les hôtels, l’homme de la rue… Ceci vous donne une impression positive ou négative de l’accueil que réserve un certain pays aux étrangers.

Parlez-moi des accueils que vous avez reçus durant vos voyages et exercez votre français.

Mot du jour: un réfugié (subst.)

Il y a des réfugiés de tous genres. Certains individus quittent leur pays parce qu’ils sont persécutés ou menacés. Il s’agit alors de réfugiés politiques. Les réfugiés économiques émigrent vers des pays plus riches dans l’espoir de trouver un meilleur travail et de gagner plus d’argent. Il est important à mes yeux de toujours mentionner clairement de quel type de réfugiés on discute.

J’ai choisi aujourd’hui ce mot parce que l’Union européenne se retrouve en plein milieu d’une crise de réfugiés. À Calais, des milliers de réfugiés de tous genres tentent tous les soirs d’une manière ou d’une autre de traverser la Manche afin d’atteindre l’Angleterre. Et dans le sud, la Méditerranée est parsemée de bateaux qui regorgent de réfugiés venus entre autres de Syrie et d’Érythrée. Ces navires improvisés risquent à tout moment de chavirer ou de couler avec les drames connus qui en suivent.réfugié

Qu’est-ce que l’Union européenne doit-elle faire ? Doit-elle accepter tout le monde ? Cela n’arrange évidemment pas les choses que ces réfugiés arrivent principalement dans les pays du sud comme l’Italie et la Grèce. La Grèce en particulier pourrait bien se passer de cette problématique pour l’instant. C’est d’ailleurs à Kos, à quelques kilomètres de la côte turque, que les tensions ont récemment débordé. Un réfugié syrien se plaignait, après des confrontations entre les autorités et des réfugiés épuisés et au bout de leurs forces, des conditions sur l’île grecque. « Si ceci est l’Europe, je retourne en Syrie. », disait-il. Doit-il rester ou rentrer chez lui vers un gouvernement meurtrier ?

Personnellement, je trouve cette situation très délicate et ne connais pas sa solution idéale. Certains pays, comme la Hongrie, construisent des barrières afin de garder les réfugiés en dehors de leur pays. D’autres laissent passer les réfugiés par leur pays afin qu’ils deviennent le problème d’un autre pays. À mon avis, les conditions précaires des réfugiés politiques ou économiques resteront une problématique insoluble pour l’avenir à venir. Si l’on ne résout pas la cause d’un problème, il persistera.

Mot du jour: meurtrier (adj.)

L’adjectif « meurtrier » est de la même famille que le substantif « un meurtre ». Il est donc utilisé pour désigner une chose, abstraite ou concrète, qui est en relation avec la mort de quelque chose. Cet adjectif est le plus souvent employé au sens littéral du terme.meurtrier

Ainsi, on entend souvent parler d’un accident meurtrier ou d’un attentat meurtrier. Ces utilisations indiquent clairement la mort d’une ou plusieurs personnes suite à un accident et un attentat respectivement. Lors de l’éruption du virus Ebola, le magazine français Libération a décrit ce virus comme étant un des virus les plus meurtriers au monde.

Avez-vous déjà vécu quelque chose de meurtrier ? Une passion meurtrière ? Une folie meurtrière ? Personnellement, la seule chose meurtrière que j’ai heureusement survécue était certains professeurs à l’université qui simplement par le ton de leur voix pouvaient envoyer tout un auditoire à sa mort. Trop macabre pour vous ?