Mot de la semaine : un chou (subst.), chou (adj.)

Beaucoup de mes étudiants me demandent pourquoi on utilise le même mot pour un légume que pour désigner un bébé par exemple : « Quel chou! » En effet, il est assez curieux de faire cette comparaison, mais, en français, une chose qui est « chou » est une chose qui est mignonne, adorable. Je dois dire que je comprends bien leur confusion.

Le mot chou est évidemment principalement utilisé pour parler du légume crucifère qui existe sous différentes formes, comme le chou-fleur, le chou de Bruxelles… Dans la cuisine, IMG_1281il y a également un dessert qui se nomme le chou à la crème. Ce dessert a plus ou moins la forme d’un petit chou.

Malgré de nombreuses recherches, je n’ai pas trouvé comment on est passé d’un légume à un terme d’affection. Certaines personnes disent également « mon bout de chou » ou « mon chouchou ». Toutes ces formules désignent donc une personne ou un animal adorable. Dans la même ligne, on parle de « chouchouter» une personne, une plante ou un animal. Il s’agit dans ce contexte de bien prendre soin, de dorloter.

Expression de la semaine : faire un tabac

Lorsqu’on dit que quelque chose fait un tabac, on veut dire que cette chose a beaucoup de succès. Il peut s’agir d’un spectacle, d’un livre, d’un artiste, d’un film… Ce qui fait un tabac n’a pas spécialement beaucoup d’importance.

Mais pourquoi « faire un tabac » ? Comme la plupart d’entre vous le savent, le tabac est la Rock Werchter (28)plante que l’on utilise dans les cigarettes et qui contient donc de la nicotine. Alors d’où vient le rapport entre le tabac et le succès ? Il y a deux mots similaires, tabassa et tabasta, qui proviennent de la langue d’oc. Cette langue s’est répandue durant le Moyen-Âge et était surtout parlée dans le sud de la France. Ces deux mots désignaient le fait de frapper quelqu’un, mais aussi de faire beaucoup de bruit. Aujourd’hui, on parle encore de « tabasser » un individu, ce qui fait référence à la première signification.

Au fil des années, le « tabas » a sans doute été remplacé, par homonymie, par « tabac » et c’est ainsi qu’on a obtenu « faire un tabac ». Le bruit qui est créé par les applaudissements d’un public renvoie également à la seconde signification de ces mots occitans, « faire du bruit ».

Mot de la semaine : avoir le cafard (expr.)

Avoir le cafard signifie être triste ou être un peu déprimé. Cette expression est également souvent utilisée pour exprimer le sentiment que des enfants ressentent lorsqu’ils sont séparés de leurs parents et que leurs parents leur manquent.

Mais pourquoi un cafard? Le cafard (appelé également blatte ou cancrelat) est cet insecte qu’on retrouve souvent dans les maisons délabrées ou les endroits peu hygiéniques, comme les égouts. Mais d’où vient cette expression ? Si sa maison est infectée de cafards, il se peut qu’on n’ait pas les moyens d’y remédier et qu’on vive donc dans la pauvreté. IMG_0262Vivre dans la pauvreté peut en effet donner le cafard à une personne si elle se sent déprimée et malheureuse à cause de cette situation. Au fil du temps, cette expression a évolué et englobe aujourd’hui différentes situations qui causent un sentiment de dépression et de malheur à un individu.

Avez-vous de temps en temps le cafard? Qu’est-ce qui vous donne le cafard? De nombreuses personnes ont souvent le cafard le dimanche par exemple. Est-ce le cas pour vous ?