Mot de la semaine : un pourriel (subst..)

L’organisme qui crée de nouveaux mots pour la langue française est l’Académie française. Les Français n’aiment pas tellement reprendre des mots étrangers lorsque de nouvelles technologies ou de nouveaux concepts entrent dans la vie de tous les jours. D’autres langues n’ont pas cette même disposition et se facilitent la tâche en reprenant des mots de différentes langues comme « an e-mail » ou « un café ».pourriel

Alors qu’est-ce qu’un pourriel? Ce mot assez récent provient d’une autre création récente, « un courriel ». Au lieu de reprendre le mot anglais « e-mail » et le franciser en créant un mot comme « mail » ou « émail », l’Académie française a préféré créer le mot « un courriel ». Un courriel vient de la contraction de courrier électronique. Dans le même esprit, ces académiciens devaient trouver une nouvelle création pour empêcher l’utilisation de « spam », désignant ces courriels (ou mails ?) publicitaires qui pourrissent notre vie. C’est alors qu’ils ont décidé d’utiliser le mot « pourriel » pour un courriel pourri.

Est-ce que votre boîte de courriels de votre ordiphone est également submergée par des pourriels ou est-ce que votre inbox de votre smartphone est submergée par des spams ?

Publicités

Expression de la semaine : faire un tabac

Lorsqu’on dit que quelque chose fait un tabac, on veut dire que cette chose a beaucoup de succès. Il peut s’agir d’un spectacle, d’un livre, d’un artiste, d’un film… Ce qui fait un tabac n’a pas spécialement beaucoup d’importance.

Mais pourquoi « faire un tabac » ? Comme la plupart d’entre vous le savent, le tabac est la Rock Werchter (28)plante que l’on utilise dans les cigarettes et qui contient donc de la nicotine. Alors d’où vient le rapport entre le tabac et le succès ? Il y a deux mots similaires, tabassa et tabasta, qui proviennent de la langue d’oc. Cette langue s’est répandue durant le Moyen-Âge et était surtout parlée dans le sud de la France. Ces deux mots désignaient le fait de frapper quelqu’un, mais aussi de faire beaucoup de bruit. Aujourd’hui, on parle encore de « tabasser » un individu, ce qui fait référence à la première signification.

Au fil des années, le « tabas » a sans doute été remplacé, par homonymie, par « tabac » et c’est ainsi qu’on a obtenu « faire un tabac ». Le bruit qui est créé par les applaudissements d’un public renvoie également à la seconde signification de ces mots occitans, « faire du bruit ».

Mot de la semaine : avoir le cafard (expr.)

Avoir le cafard signifie être triste ou être un peu déprimé. Cette expression est également souvent utilisée pour exprimer le sentiment que des enfants ressentent lorsqu’ils sont séparés de leurs parents et que leurs parents leur manquent.

Mais pourquoi un cafard? Le cafard (appelé également blatte ou cancrelat) est cet insecte qu’on retrouve souvent dans les maisons délabrées ou les endroits peu hygiéniques, comme les égouts. Mais d’où vient cette expression ? Si sa maison est infectée de cafards, il se peut qu’on n’ait pas les moyens d’y remédier et qu’on vive donc dans la pauvreté. IMG_0262Vivre dans la pauvreté peut en effet donner le cafard à une personne si elle se sent déprimée et malheureuse à cause de cette situation. Au fil du temps, cette expression a évolué et englobe aujourd’hui différentes situations qui causent un sentiment de dépression et de malheur à un individu.

Avez-vous de temps en temps le cafard? Qu’est-ce qui vous donne le cafard? De nombreuses personnes ont souvent le cafard le dimanche par exemple. Est-ce le cas pour vous ?

Mot de la semaine: une famille (subst.)

Le mot « famille » en français désigne l’ensemble d’individus qui sont liées les uns aux autres par le sang ou les alliances de mariages. Comme beaucoup de mots français, ce mot vient du mot latin « familia ». La familia indiquait les personnes qui vivaient dans une même maison, donc pas nécessairement liées par le sang ou les alliances.

Ce qui est encore plus intéressant à noter est qu’à l’origine du mot latin familia se trouve un autre mot latin, « famulus ». Famulus signifie « serviteur ». Par conséquent, la familia était l’ensemble des esclaves sous l’autorité du pater familias, le père de famille. Comme les enfants, la femme… se trouvaient aussi sous l’autorité du père, ceux-ci ont été considérés comme faisant partie de la famille.

14112728-0

Pourquoi le mot famille ? Je viens de passer une semaine de vacances en famille avec des parents, des oncles et tantes, des cousins et cousines, âgés de 20 mois jusqu’à près de 90 ans. Ce qui m’a frappé est que bien qu’on ait tous une autre personnalité, une autre origine, une autre éducation, un autre âge, un autre métier et une autre vie, il y a tout de même un sentiment fort de liaison familiale qui est unique au monde et spécifique à sa propre famille. Toutes ces histoires de famille, ces souvenirs familiaux, ces caractéristiques communes… font en sorte que je me sens bien en famille (pour quelques jours au moins).

Mot du jour: un ménage (subst.)

Un ménage indique un couple de deux personnes qui vivent ensemble. Ils ne doivent en outre pas être mariés pour former un ménage.

Mais ce terme a donné lieu à de nombreuses expressions qui de près ou de loin sont en relation avec la signification originale. Ainsi, on peut se mettre en ménage lorsqu’on prend la décision de vivre ensemble. Il existe aussi l’expression un ménage à trois. Dans ce cas, il s’agit de 3 individus qui vivent en concubinage ou plus récemment 3 personnes qui exercent l’acte sexuel ensemble.

Certaines personnes font le ménage. Cette expression parle de l’action de mettre de l’ordre dans ou de nettoyer son habitation. Et donc la femme de ménage est la ménagepersonne dont la profession est de nettoyer les domiciles d’autrui. Ce qui est surprenant est qu’il n’y a pas de variante masculine de ce terme.

Pour terminer, il y a encore le verbe déménager. Ce verbe peut être divisé en deux parties : dé-ménager. Le préfixe « dé » indique un éloignement ou une séparation. Ce qui signifie que lorsqu’on déménage, on déplace son ménage d’un endroit à un autre de manière définitive.